La Commanderie de Biot

Elle prend naissance avec un don du Compte de Provence Alphonse II à la Milice du Temple par un acte dont la transcription est datée des 25 et 31 mars 1209 par le notaire Guillaume à Grasse.
Le Maître de l’Ordre du Temple en Provence est Guillaume Châtel à cette époque. Les Templiers obtiennent ainsi tous les droits que détient Alphonse II sur la ville, la châtellerie, et le territoire de Biot.

Cet événement est la conséquence des invasions Sarrasines sur les côtes. Bien qu’expulsés de Provence vers 975, ils continuaient d'être une menace périodique par des attaques partielles comme celle de Lérins en 1047 (Barbaresques).

Une seconde menace parvenait de la constante rebellion de l’aristocratie locale, alliée de Nice, et soutenue bien souvent par La République Maritime de Gênes.

La Commanderie Templière de Biot n’échappe pas à la règle. Il s’agit d’un établissement foncier placé sous la responsabilité d’un Commandeur. Commandeur qui au début est établi à Grasse.
A l’intérieur de la Commanderie, la vie est celle d’une communauté de frères, de Chevaliers, et d’affiliés.

Le 24 janvier 1308, avant l’aube, les frères Hugues Albergue et Jacques Vilglonus sont arrêtés sur ordre du Comte de Provence.
La Commanderie Templière de Biot n’est plus.

Plus de détail, voir l’ouvrage de Monsieur J.A. Durbec.